A quel point les Tests blancs GMAT sont précis?

En un monde parfait, chaque candidat GMAT veut atteindre le score qu’il cible en un test blanc bien avant d’aller passer le test réel. C’est un but admirable, et parfois, bien réalisable.

tests blancs gmat


On peut classer tous les tests blancs disponibles au marché en quatre catégories:

1- Les tests de GMAT Prep (2), disponibles sur www.mba.com

2- Tests de Manhattan GMAT, Princeton Review, and Kaplan.

3- Tous les tests adaptifs provenant d’autres sources.

4- Les tests non-adaptifs (papier).

Les deux derniers éléments de ces catégories sont si inutiles que je ne vais pas en parler. Si vous les utilisez, vous êtes certainement entrain de perdre votre temps.

Comme je l’ai mentionné au début de cet article, les meilleurs tests disponibles sont ceux qui sont fournis par les concepteurs de l’examen eux même. Dans l’ensemble, ils sont les plus fiables pour la même raison qui fait que les Guides GMAT Officiels sont les meilleurs livres qu’on puisse avoir pour se préparer au test: Les concepteurs de l’examen ont crée ces ressources. Si ceci n’est pas suffisant pour vous convaincre d’en faire usage, je ne crois pas que je vais faire du progrès avec vous.

Pour être plus précis, l’exactitude et la fiabilité d’un test repose sur deux facteurs:

– Le réalisme de l’algorithme adaptif.

– Le réalisme des questions posées.

A part les caractéristiques généraux que les concepteurs de l’examen ont partagé, l’algorithme adaptif est tenu farouchement secret. Quels que soient les efforts fournis, Kaplan et les autres compagnies qui font les préparations des tests ont peu de chances de désigner un test d’essai qui ressemble plus ou moins à l’expérience réelle. En effet, même en fournissant le meilleur de leurs efforts (à mon avis) ils ne pourront s’en approcher. L’expérience que vous faites en prenant un essai commercial est totalement différente de l’expérience réelle du GMAT.

L’autre point à prendre en considération est la nature des questions d’essai. Encore, les compagnies des tests d’essai commerciaux tentent de créer des éléments un peu précis et réalistes du GMAT, mais généralement, ils y échouent.

Même s’ils sont exactement corrects à 90% du temps, ceci laisse 3 ou 4 questions par sections qui sont pas réalistes. Ceci est un mauvais test blanc, et ça mène à un score imprécis.

Et en ce qui concerne les scores?

Avant d’entamer les différents types des tests d’essai, une mise en garde s’impose. Comme j’ai bien écrit dans cet article, votre score en une journée donnée est au moins, un petit peu, aléatoire. Votre humeur, la qualité de votre sommeil, les questions exactes qui vous sont données; tous ceux-ci influencent le score précis que vous obtenez. Quelqu’un qui obtient un 650 en un Lundi pourra bien avoir un 690 en un Vendredi, et non pas parce qu’il a passé Mardi soir à réviser.

Alors, acceptez le fait que n’importe quel test, peu importe son exactitude, aura une marge importante d’erreur. Disons que cette marge est de +/- 40 points. Autrement dit, si vous obtenez un 600 le dernier weekend, ceci pourra signifier n’importe quelle note entre 560 et 640, et ceci sans prendre en compte la qualité des tests d’essai que vous avez pris. Les tests de préparation GMAT sont, de loin, les plus précis. Ils sont, approximativement, aussi précis que l’examen réel.

Alors qu’un score 550 en un test Préparatoire GMAT est fiable, je ne serai pas probablement si content avec un 760. C’est impressionnant, oui, mais la probabilité de la reproduction d’un pareil score sous les conditions du test est beaucoup plus inférieure qu’elle ne l’aura été pour quelqu’un ayant un score 550.

Si vous utilisez des tests commerciaux, comme ceux de Kaplan, Princeton Review, ou Manhattan GMAT, j’ai de mauvaises nouvelles à vous apprendre. A cause des défauts dans leurs questions ainsi que les algorithmes adaptifs, la marge d’erreur est de probablement 80-100 points. J’ai bien entendu parler de plusieurs expériences où les étudiants ont obtenu, répétitivement, des 680, et puis, ils obtiennent un 580 le jour de l’examen. Ou bien, croyez le ou pas, l’inverse!

Morale de l’histoire est…

Pour me répéter: vous n’avez pas à passer plein de tests d’essai. Si vous n’en avez pris aucun jusqu’à maintenant, pensez à prendre les tests Préparatoires GMAT, mais rien d’autre. Surtout, ne prenez pas 8 ou 10 tests juste parce que vous les avez et que vous pensez que vous n’avez pas mieux à faire.

Si vous avez déjà pris des tests commerciaux, utilisez cet article comme un mode d’emploi pour évaluer votre progrès. Et comme vous pouvez voir, les tests eux-mêmes ne sont pas si fiables pour cet objectif, restez fidèle aux meilleurs tests d’essai, et passez la majorité de votre temps faisant les questions d’essais de qualité.

Auteur : Réussir le gmat