Le GMAT, est-ce compliqué ou rusé?

En tant qu’un instructeur GMAT, on me pose souvent pas mal de questions à propos de l’examen. La plupart de ces questions sont liées à ce qu’on peut faire pour se préparer au GMAT et aux parties sur lesquelles on est sensé concentrer. Mais l’une des questions les plus simples qu’on me pose toujours est simplement: « Le GMAT, est-il difficile? » La réponse à cette question ne peut pas être tranchée pour un étudiant potentiel, mais j’ai passé suffisamment de temps pensant à propos de ce test et maintenant j’ai pu dénicher la réponse définitive qui, à ce que je vois, saisit le cœur de ce qu’on teste. Ma réponse est, donc, simplement:

Le GMAT est rusé

Untitled design - copy - copy

Quelle est la différence exacte entre compliqué et rusé? Les matériaux que le GMAT couvre sont des choses du lycée, de l’algèbre à la géométrie, jusqu’à l’utilisation appropriée de la grammaire. Aucun niveau universitaire n’est assumé ou requis pour décrocher un score GMAT élevé. Ceci est afin de mettre, tant que possible, tous les postulants à pied égal. Si l’étudiant A a passé cinq ans à étudier les équations différentielles stochastiques, alors que l’étudiant B travaillait pour avoir un diplôme en chimie, l’étudiant A réussira mieux un test à propos des équations différentielles vu qu’il est mieux exposé au sujet. Mais en choisissant des sujets du niveau du lycée, le champs est accessible d’une manière plus juste à tout le monde.

Cependant, il existe un inconvénient concernant le choix du matériel du lycée: le matériel n’est pas si difficile. L’un de mes conseils cruciaux en GMAT est de (re)-apprendre le tableau de multiplication, auquel vous aviez été exposé la première fois à l’âge de 9 ans. Tristement, le fait que les gens comptent sur leurs calculatrices en une sorte de dépendance, les empêche d’utiliser ces petits calculs avec leurs têtes quotidiennement, et par conséquent, ils oublient souvent les concepts les plus simples qu’ils avaient appris des années avant.

Le GMAT, alors, doit offrir des questions compliquées basées sur un matériel qui n’est pas vraiment si difficile. Mais, quels sont les petites manières qui font d’un simple matériel un examen plus compliqué?

La première des choses est l’aspect temporel, vu que vous avez un temps limité pour répondre aux questions, et plus le temps passe plus ça crée une pression qui vous donne l’impression que le temps vous échappe continuellement. Si vous aviez eu du temps illimité pour répondre aux questions, la plupart des gens auraient eu de meilleurs scores en GMAT, alors, la gestion de votre temps est primordiale pour avoir un top score.

Une autre manière de compliquer le matériel facile est d’enlever les béquilles dont la plupart des gens font usage afin d’éviter de résoudre le problème, effectivement. Et c’est pourquoi il n’y a pas de calculatrices dans la section quantitative du GMAT,  même si vous aurez une calculatrice à votre portée lors de chaque situation concevable dans l’école de commerce. Ceci ouvre la porte à un bon nombre de questions plus difficiles rien que parce qu’on a élevé le niveau des maths dramatiquement.

C’est la même raison qui fait qu’il n’y pas un correcteur d’orthographe en AWA. Avec un correcteur d’orthographe, ce ne sera pas facile de faire la différence entre quelqu’un qui maitrise bien la langue anglaise, et quelqu’un qui compte seulement sur les lignes rouges soulignant les fautes.

Sur l’IR, on vous fournit une calculatrice parce que le but de cette section est d’interpréter la data d’une manière rapide, alors l’omission du correcteur d’orthographe et de la calculatrice est bien désigné. En plus, ça vous pousse à être plus malin dans votre approche.

C’est ce que cherche le GMAT: une approche qui exige moins de force brute et moins de concentration sur la compréhension de la situation présentée.

Une comparaison à ce propos est de percevoir le GMAT comme étant une serrure de la force industrielle. Si vous essayez de vous y faire un chemin, vous trouverez une résistance bien considérable. Cependant, si vous connaissez la combinaison pour déverrouiller la serrure, ça va s’ouvrir facilement. La clé réside dans la détermination de la façon dont vous allez  approcher chacune des questions et de travailler sur l’approche habile au lieu de l’approche forcée.

Author: Réussir le gmat