Comment franchir la barrière du 700 au GMAT!

Beaucoup de gens arrivent aux préparations GMAT apeurés de la section quantitative. Probabilité! Les exposants et les racines! La section entière ressemble à un défilé d’horreurs. Malheureusement, pas mal de gens consacrent la majorité de leurs efforts à aiguiser leurs compétences mathématiques au lieu de se préparer pour la section verbale. Certainement une excellente performance dans chacune des sections est idéale, mais l’expérience a démontré qu’une excellente performance en section verbale peut affecter votre score totale d’une façon plus dramatique que l’aura fait une excellente performance en section quantitative.

Comment franchir la barrière du 700 au GMAT

Voyons ce qui se passe aux niveaux supérieurs de l’examen: 700+. Un candidat récent a eu un score gradué de 45 en section verbale (98e centile) et 40 en section quantitative (66e centile) et un score total de 700 (93e centile). Notez à quel point le centile total est proche du centile excellent de la section verbale. Si le centile total était simplement la moyenne des deux centiles individuels, cette personne aura eu 640 à peu près. Mais puisque la combinaison d’une remarquable performance verbale avec une passable performance quantitative est si rare, le centile et le score totaux seront beaucoup plus supérieurs que le faible centile quantitative. Une autre personne ayant eu 49 en section verbale (99e centile) et 37 en section quantitative (95e centile), aura 710 (95e centile) alors que leur performance quantitative ici est beaucoup plus inférieure par rapport à celle de l’exemple précédent. Encore, une excellente performance en section verbale a considérablement compensé une performance quantitative moyenne.

Est-ce que ça fonctionne à l’envers? Autrement dit, est-ce qu’une excellente performance quantitative peut compenser aussi dramatiquement une performance verbale médiocre? Non. Cette combinaison est beaucoup plus commune, vu le nombre croissant des candidats internationaux qui excellent plus souvent en compétences mathématiques plus qu’en Anglais, langue qu’ils ne maitrisent pas beaucoup. Même parmi les locuteurs natals d’Anglais, il est plus commun qu’ils aient des scores supérieurs en section quantitative avec des scores moyens en section verbale. Et puisque ces combinaisons ne sont pas si rares, on ne les récompense pas vraiment. Par exemple, un candidat a récemment eu un 50 en section quantitative (97e centile) et 37 en section verbale (82 centile), et a obtenu un total de 670 (89e centile)  » seulement ». Alors l’admirable performance quantitative n’a pas été suffisante pour lever le score au-dessus de 700.

Alors qu’une performance verbale peut compenser les dommages de la performance quantitative, gardez en tête que les écoles de commerce cherchent des compétences remarquables dans les deux sections. En fait, certaines écoles de commerce appliquent la règle du  » 80/80″ qui nécessite que les postulants atteignent 80e centile dans les deux sections. Donc ne risquez pas de mettre tous vos œufs en un seul panier: assurez-vous de bien vous préparer pour les deux sections.

Passer l’examen plus qu’une fois


Que se passe t-il quand vous passez l’examen sans franchir le 700? Un mythe commun parmi les prometteurs GMAT dit que vous ne pouvez avoir qu’une bouchée de la pomme. Autrement dit, si vous n’atteignez pas votre but dès la première tentative, tous vos efforts suivants, même s’ils sont prospérant, ils seront mal-vus par les comités d’admission des écoles de commerce. C’est tout à fait faux!

La vaste majorité des écoles de commerce prennent en considération votre score GMAT le plus élevé seulement quand ils évaluent votre application. Pourquoi?

Premièrement, il est de leur intérêt de gonfler leurs scores GMAT pour garder leur classement toujours élevé. Deuxièmement, les écoles de commerce ne voient pas le GMAT comme un test qui évalue l’intelligence innée, mais plutôt comme une mesure de la préparation pour rejoindre l’école de commerce. Ils veulent savoir si au temps de votre inscription vous aurez les compétences basiques (quantitative, raisonnement, écrit, etc.) nécessaires pour que vous réussissez avec leurs programmes. Que vous vous prouvez en la première, deuxième, ou troisième tentative, ça n’a pas d’importance tant que vous démontrez votre résolution quelque part au long du chemin.

Comment les écoles de commerce voient la barrière 700


La barrière 700 a pu se prendre vie parmi les postulants des écoles de commerce. Il semble que les postulants visent de plus en plus les 700 afin de  » conclure l’affaire » en une des top-20 écoles de commerce. Mais est ce que le 700 est vraiment nécessaire pour être admis?

Alors que la plupart des écoles de commerce rapportent toujours des scores GMAT moins que 700, l’échelon supérieur rapporte des moyennes équivalents ou supérieurs à cette note. Mais vous devez faire attention quand vous évaluez les scores GMAT rapportés. Est ce une moyenne ou une médiane? Si une école rapporte une moyenne de score GMAT de 700, par exemple, vous ne pourrez pas savoir la proportion des étudiants qui ont eu une notre supérieur ou inférieur à 700.

Quelques scores assez élevés ou assez bas peuvent dévier la moyenne en haut ou en bas. En revanche, si une école rapporte une médiane score GMAT de 700, vous saurez qu’à peu près 50% de ses étudiants ont eu des scores supérieure à cette note, et que 50% ont eu une note inférieure.

Par conséquent, la médiane des scores GMAT vous indiquent vos chances d’admissions mieux que les moyennes, même si pour la plupart des écoles, les deux sont tout près l’une de l’autre. Par exemple, la moyenne des scores GMAT en une récente année à l’Université de Chicago Graduate School of Business (GSB) était 687, alors que la médiane était 700. Le petit décalage indique que même si 50% des étudiants ont obtenu des scores supérieurs à 700, et que 50% ont eu des scores inférieurs à 700, Il y avait eu plus de scores bas que de scores élevés (relativement parlant, enfin, c’est Chicago après tout).

Qu’est ce que ça veut dire? ça veut dire que certains postulants avec des scores GMAT comparativement bas ont été admis à Chicago GSB. Une autre école avec un écart similaire est l’Université de Fuqua School of Business of Duke. En une année récente, elle a rapporté une moyenne de scores GMAT de 701 vis-à-vis une médiane de 710. MIT et Hass (UC, Berkeley) ont également rapporté des décalages pareils entre moyenne et médiane de leurs scores GMAT dans les dernières années. Ceci montre qu’alors qu’un score GMAT est largement important pour votre application, un score au-dessus de 700 n’est pas nécessaire pour vous faire admettre en une des écoles de commerce les plus prestigieuses du pays, même lorsqu’elles rapportent des moyennes de scores équivalentes ou supérieures à 700.

En fait, vous ne devez pas considérer la moyenne ou la médiane des scores GMAT comme des limites. Une école de commerce assez prestigieuse rapporte un score moyen supérieur à 700, mais ses officiers d’admission ont toujours dit aux postulants que le minimum réel, à leurs yeux, est 660. Aurez vous de meilleurs chances avec un 760 qu’avec 660? Certainement, mais ça ne veut pas dire que votre application sera rejetée parce que vous avez un 660. Et souvenez-vous que beaucoup d’autres trucs comptent, à part le score GMAT: l’expérience de travail, le GPA, les recommandations, et les essais, etc.

Certainement, franchir la barrière du 700 ne peut qu’améliorer vos chance. Alors visez haut, et étudiez bien!

2- Pourquoi vous avez cherché un coaching ?

Apres avoir acheté les livres nécessaires pour passer le GMAT et commencé à étudier seule, j’ai difficilement trouve le temps de travailler de manière régulière pendant deux mois suite à quoi j’ai passé le GMAT une première fois et ai obtenu un score de 39 en pour la partie Quant. J’avais du mal à progresser dans cette partie et à augmenter mon score malgré les livres et les tests blancs. J’avais aussi du mal à trouver des techniques pour accélérer mon temps de réponse et les mécanismes pour avoir les bons réflexes. J’ai regardé plusieurs sites de coaching et de cours qui mettent en avant l’apprentissage de techniques spécifiques pour le test et j’ai voulu prendre quelques cours de GMAT pour voir quel impact cela pouvait avoir sur mon score. C’était aussi un bon moyen de comprendre mes faiblesses et d’avoir un avis extérieur sur mes points bloquants. Le GMAT est un test qui prend beaucoup d’énergie et peut avoir un impact sur le moral, un coach pourrait aussi me remotiver et me cadrer dans mon apprentissage.

3-Pouvez vous nous expliquez sur vos difficultés sur la partie Quant du GMAT ?

Il y a deux point majeurs sur lesquels j’ai travaillé avec Anis : le data sufficiency et comprendre les différentes thématiques des questions et les techniques pour y répondre.

Pour le data sufficiency, on a passé du temps pour bien comprendre comment aborder les questions qui sont très spécifiques au GMAT. Anis a une série de questions pour le data sufficiency pour chaque thématique et pour trois niveaux différents. Cela permet de s’entrainer sur d’autres types de questions que celles des livres.

Pour la deuxième partie, Anis a abordé les sujets par thématique pour m’enseigner les techniques par catégorie de problème et pour que cela devienne systématique. Cela a été très efficace et m’a aussi permis de revoir les bases nécessaires pour chaque famille de questions. Ayant passé un baccalauréat scientifique spé maths, j’avais déjà de bonnes bases sur lesquelles travailler. N’ayant pas fait de maths depuis 10 ans, il fallait rafraichir tout cela, et aussi solidifier certaines bases que je n’avais jamais bien acquises. Anis a su tout de suite déceler quels sujets nécessitaient le plus de travailler et mettre le focus dessus.

4- Comment vous avez trouvez notre site ?

J’ai d’abord consulté en ligne les différentes compagnies qui proposent des cours de GMAT en groupes ou par sessions privées. Ces offres ne sont généralement pas très flexibles et très chères ! Je voulais essentiellement un coach privé de GMAT pour qu’il puisse déceler les domaines ou j’avais des faiblesses et pour que les cours soient concentres sur ceux-ci. J’ai découvert le site d’Anis « Réussir le GMAT » et j’ai vu beaucoup de très bonnes revues sur ses capacités à améliorer les scores de QUANT en peu de temps (ce qui était nécessaire pour moi). Le prix de ses cours était très compétitif et beaucoup plus abordable. C’était l’option parfaite !

5- Comment les cours de GMAT avec Anis se sont déroulé ?

Très facilement ! Anis est très flexible donc je pouvais choisir de faire les cours soit à mon domicile soit au sien. Il a beaucoup d’exercices de préparés donc je n’avais quasiment pas besoin d’amener de matériel pour le cours. Pendant les vacances nous avons fait les cours par skype et c’était parfait ! Anis a un logiciel pour que je puisse voir en direct ce qu’il écrit, donc c’était comme si on était dans la même salle. Lors d’un cours nous nous concentrions sur deux ou trois sujets avec des exercices types que je retravaillais seule par la suite. Anis me réinterrogeait la fois suivante avec des exemples plus difficiles pour voir si les concepts avaient été bien assimiles. Entre chaque cours il me donnait un nombre de questions à faire en temps limite que nous renvoyons ensemble au cours suivant. Ça a été un travail progressif pour bien maitriser chaque sujet.

6- Comment les cours de GMAT avec Anis vous ont aidez a améliorer votre niveau en Quant ?

Je suis passée de 39 à 47 en 12 jours, ce qui parait être complétement impossible !! C’est une amélioration énorme en très peu de temps et cela m’a permis d’atteindre le score que je visais.  Cela a été un travail intense pendant 12 jours, pendant lesquels Anis s’est beaucoup investi à travers les cours sur place et par skype. Il a su me motiver et me redonner confiance sur la partie QUANT du GMAT, me montrer les bonnes astuces et me fixer des objectifs journaliers pour que je puisse progresser rapidement. Il  m’a suivi du début à la fin et ça a été un véritable succès.

Auteur : Réussir le gmat