Comparaison: GMAT vs GRE

Avec le pourcentage grandissant d’étudiants acceptés dans les meilleures universités uniquement grâce au GRE (bien que les nombres absolus restent relativement bas ), le débat opposant le GRE au GMAT est de plus en plus abordé. La grande interrogation reste de savoir quel test facilitera votre admission au MBA de votre choix ? A vrai dire, le GMAT reste le test de référence pour les admissions aux MBA, et est considéré comme étant le plus dur. En toutes circonstances, un bon score au GMAT a plus de valeur qu’un bon score au GRE. Voilà ! Ou, peut-être pas. Le dialogue concernent la confrontation du GMAT au GRE est un peu plus nuancé que cela ! Il est important de prendre en compte les différentes possibilités : allez vous exceller au GRE et échouer votre GMAT?

A vrai dire, il serait prudent de supposer que vos performances seront similaires dans les deux tests. Evidemment, il y a des exceptions, et il est possible que vous en fassiez partie. L’idée générale est que si vous avez une bonne expression orale, alors il vous sera plus facile de marquer des points au GRE. Bien que cela reste relativement vrai, l’examen verbal du GRE est devenu moins consistent, se rapprochant plus de celui du GMAT, tandis que l’analyse quantitative s’est corsée, accordant moins d’avantages aux virtuoses de la langue. Et, soyons réalistes, certaines écoles attendent de vous à ce que vous démontriez vos compétences mathématiques, alors si vous ne vous êtes pas orientés vers ce domaine auparavant, il vous sera nécessaire de prendre en compte la difficulté de l’analyse quantitative du GMAT. Les paragraphes suivants s’appliqueront à décortiquer les deux tests afin de vous éclairer sur votre choix : le GMAT, le GRE, ou (surtout pas) les deux.

GMAT vs GRE

•GRE vs GMAT Problem Solving

 

Pour la plupart des gens passant leur GMAT pour la première fois, la section la plus redoutée est la Data Sufficiency. Cela n’est pas surprenant, sachant que ce type de questions, exclusif au GMAT, est assez délicat. Pour la plupart des candidats, la section Data Sufficiency reste une impasse. Que ce soit durant la préparation du GMAT ou lors de l’examen, elle relève du quitte ou double. Pourquoi ? Car la résolution de ces questions ne requiert pas de réponses exactes, mais des informations. Les réponses exactes n’étant pas des solutions, il est dur de détecter une logique erronée.

 

L’équivalent GRE du Data Sufficiency est la comparaison quantitative. Inutile de se voiler la face : la comparaison quantitative est plus facile que la Data Sufficiency. Bien que les questions de comparaison quantitative semblent similaires à celles de la Data Sufficiency, l’idée de comparer la taille de deux piles devrait être naturellement familière à la plupart des gens. Un autre facteur qui fait que le QC soit plus facile est que vous avez à choisir une réponse parmi 4 choix de réponse !  Et  oui ! ¼ juste en devinant !


Cependant, la Data Sufficiency du GMAT constitue-t-elle un défi d’une telle envergure ? Absolument pas ! En vérité, grâce à une approche organisée, le Data Sufficiency du GMAT peut  paraître plus facile que le Problem Solving, et ce même pour les étudiants aux faibles aptitudes mathématiques, car la Data Sufficiency requiert beaucoup moins de suivi et d’arithmétique.

•GRE vs GMAT Reading Comprehension

 

Par rapport au GMAT, le GRE disposait auparavant  de passages plus longs et plus denses. Avec sa version nouvelle, le GRE a tendance à ressembler au  GMAT avec des passages moins longs, moins denses accompagnés de questions rusées.  Cela paraît raisonnable lorsqu’on considère que le GRE vise le statut d’examen d’entrée international aux écoles de commerce, tout en évitant d’effrayer les étudiants internationaux. Néanmoins, y aurait-il une solution facile à la Reading Comprehension ? Permettez-moi d’en douter. Actuellement, le niveau de difficulté des deux tests est très similaire. La seule grande différence est que le GRE permet aux étudiants de passer des questions, contrairement au GMAT qui ne montre qu’une question à la fois.

 

•GRE Sentence Completion vs GMAT Sentence Correction

 

Ces deux sections, bien que très différentes, constituent chacune le mouton noir de leurs tests respectifs, c’est pourquoi j’ai choisi de les confronter dans ce débat opposant le GRE au GMAT. Si vous avez un bon vocabulaire, la complétion vous paraîtra relativement simple. Aucune pensée critique n’est requise : il s’agit de régurgiter des mots mémorisés au préalable. Aussi stupide que cela puisse paraître, ces questions consistent à mémoriser du vocabulaire. Si la mémorisation n’est pas votre fort, ou si vous n’aviez pas déjà un vaste vocabulaire, il vous sera certainement plus simple de desceller la « logique » derrière la Sentence Correction du GMAT. Il est peu probable que vous soyez bon dans l’un et pas l’autre, mais je me placerais volontiers dans cette catégorie (meilleur en logique grammaticale qu’en mémorisation du vocabulaire).

 

•GRE vs GMAT Critical Reasoning

 

Vous n’aurez très certainement que deux questions requérant exclusivement un Critical Reasoning au GRE, qui est donc plus léger que le GMAT sur ce point. Les questions de Critical Reasoning du GRE se situent à un niveau intermédiaire de celles du GMAT. Si le Critical Reasoning est votre point fort alors optez pour le GMAT. Ces compétences vous seront probablement utiles dans la section Reading Compréhension et contribueront à une excellente note d’expression verbale. Dans le cas contraire, le GRE vous permettra de contourner vos lacunes. Bien que cela nécessite du temps et de l’effort, notez qu’il est possible d’entraîner votre Critical Reasoning.

 

•GRE vs GMAT Structure

 

Le GMAT CAT peut paraitre menaçant et défiant. Vous ne pouvez pas passer/sautiller une question. Vous ne pouvez pas retourner à une question précédente pour changer votre réponse .vous ne pouvez pas voir les questions suivantes. Et vous ne saurez pas de quoi l’ensemble des questions aura l’air. Et si vous continuez à répondre correctement aux questions du test qu’on vous pose, elles deviendront de plus en plus difficiles ! Tout ceci est un peu pressant. Comparez ceci avec le GRE qui vous donne la liberté totale de changer, de bouger, et de passer les questions, qui est à peine adaptif, et qui vous permet même d’utiliser une calculatrice !

 

 •GMAT Integrated Reasoning/Essay vs GRE

 

Aucune section du GRE n’est comparable à la section Integrated Reasoning du GMAT. Alors, il y a-t-il lieu de prendre en compte cette dernière dans le débat opposant le GRE au GMAT ? Je ne pense pas. Bien que cela puisse devenir un élément important à l’avenir, cela ne semble pas influer sur les décisions d’admissions actuelles. Il en va de même pour les rédactions.

 

 •Toujours confus, GRE ou GMAT ?

 

Soyons clairs, un bon score au GMAT vaut plus qu’un bon score au GRE. Pourquoi ? Puisque le GMAT constitue l’examen au MBA par excellence, les chargés d’admissions ont plus de facilité à juger les scores de GMAT (et certains ont précisé qu’ils préfèrent toujours voir des scores de GMAT). De plus, le GMAT est plus dur que le GRE. Néanmoins, vous pourriez jouer l’avocat du diable en disant que les écoles pourraient accepter un assez bas score au GRE car ce dernier n’influera pas sur leurs précieuses moyennes au GMAT. Cela n’exclut pas que vous puissiez avoir des compétences en analyse quantitative.


Selon moi, obtenir un très bon score à l’un des deux tests nécessitera de véritables efforts de la part de la majorité des gens. Alors, pour un même budget et un même temps de préparation, j’opterais pour le choix le plus prudent : celui du GMAT, tout en gardant le GRE comme plan B. Une fois que vous vous êtes préparés au GMAT, la préparation aux légères différences que comporte le GRE ne nécessiteront pas beaucoup d’efforts. Une dernière chose à prendre en compte : aussi fou que cela puisse paraître, certains postes exigent que vous envoyiez vos scores aux tests normalisés.  Certains de mes étudiants ont repassé leur GMAT après avoir été admis dans des écoles de commerce uniquement pour avoir accès à plus d’opportunités après leur MBA. Un score bas ou inexistant au GMAT peut faire de vous un candidat moins intéressant (mais peut-être que vous n’êtes pas la recherche de ce genre de poste). Il est possible que les choses changent dans quelques années, mais pour le moment le GMAT reste le test d’entrée au MBA par excellence.

Author: Réussir le gmat

Laisser un commentaire